Ce site est en construction....c'est un site historique...racontant l'histoire de l'Algérie par le biais d'une famille...ma famille..."Les Souahi".
   
  LES SOUAHI
  SOUAHI ALI
 

 
Honeur à mon oncle Ali Souaï, Tombé dans le champ d'honeur en 1961, un reportage dédié à mon oncle Ali Souaï paru sur la chaine algérienne "A3" ce 1er novembre 2010 donnant un incroyable témoignage d'un combatant toujours en vie, qui affir...me que suite au blessures de Souahi Ali dans une grande bataille au Aurès(Beni Melloul), ce dernier demande à ses compagnants de combat de l'achever(Tuer) afin que l'armée française ne le capture vivant, 12 de ses compagnants sont resté à ses coté et ont défendu sa dépouille jusqu'à la mort pour éviter que son saint corp ne soit mutilé par les soldats français par vengence...les douze (12) anges de la libération nationale sont tombés à ses cotés...donnant valeur par leurs sang au corp de leur chef et camarade de guerre SOUAÏ ALI...Les noms de ses 12 soldat ne sont jamais aparu, je veillerai personnelement à passer au investigations afin de mettre leurs nom de famille au jour comme le nom de notre famille SOUAHI et remercier leurs familles de donner des Hommes de cette bravoure à notre pays...que dieu les accieul dans sont vaste paradis.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La commune de Lamsara, située au nord-ouest du chef-lieu de wilaya Khenchela, a commémoré, lundi dernier 12/02/2007 , le 46e anniversaire de la mort du Chahid le Commandant Ali Souaï, tombé au champ d’honneur le 12 février 1961 avec un groupe de valeureux moudjahidine dans la localité d’Inoumer, dans les monts aurassiens des Béni-Meloul.

Les autorités locales civiles et militaires, associations nationales, les compagnons d’armes, les citoyens, se sont rendus sur les lieux pour participer à la commémoration de cet anniversaire. Dépôt de gerbes, hymne national, Fatiha, ont caractérisé cette première démarche. La délégation a ensuite procédé à l’inauguration du complexe du Chahid, et la visite de la localité martyre Tighza-Ifaredjen, bombardée et détruite en totalité par le joug colonial en 1956, où plus de 98 civils furent tués. De nombreux projets de développement sont engagés dans cette localité historique.

Le défunt Souaï Ali est né le 16.03.1932 à Tébessa, issu d’une famille pauvre, il a appris le Coran dès son jeune âge à la mosquée Sidi Ben Saïd, dans la ville de Tébessa, avant de poursuivre ses études élémentaires où il a obtenu le CEPE. Il quitta l’école et adhéra à l’organisation secrète où il devient un membre influent. Par la suite, il a rejoint les premiers groupes de l’ALN dans la zone de Souk Ahras. Il a été également chargé de mission hors du territoire national notamment en Tunisie, Libye avant d’être désigné par l’état-major de l’ALN à la tête de la wilaya historique «six». En 1959, il prend le commandement de la wilaya «une» après la mort du Chahid Ben-Boulaïd, et ce, jusqu’à sa mort en 1961. La maison de la Culture du chef-lieu de wilaya, a été baptisée au nom du chahid Souaï Ali.


 
   
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=
Veuillez me contacter si vous voulez connaitre l'Algérie.